Stelh.making@hotmail.com / @Stelhmaking

lundi 28 septembre 2015

POème.. l'Art & la Matière



Petit bloc tout carré, tout ennui,

Maigre ébauché au chant interdit.



L’ange est le temps dans l’impasse si tu tiens le miroir à l’envers en surface..



Petit bloc ni en grès ni pétri

Qu’attends-tu au fond du cagibi ?



L’ange est le temps dans l’impasse si tu tiens le miroir à l’envers en surface..



Petit bloc sous des mains et glacis,

Se rêve de gestes sans établi.



L’ange est le temps dans l’impasse si tu tiens le miroir à l’envers en surface..



Petit bloc de moule en abattis

Tu ne peux être chair sans esprit.



L’ange est le temps dans l’impasse si tu tiens le miroir à l’envers en surface..



Petit bloc, nul copie l’harmonie

Si d’art tu en connais l’alchimie.



L’ange et le vol du rapace si tu tiens le miroir à l’endroit dans l’espace..




L'Art & la Matière
Stelh, Sept’15




"Les mains, le geste et la matière"

Poésie inspirée, d'après l’œuvre musicale de Alixe A. Acquier, à l'occasion des Journées Portes Ouvertes 2015 de l'Espace Bourdelle - Centre de Sculpture de Montauban (82)

mercredi 16 septembre 2015

POème.. Epitaphe funèbre d'après Arvo Pärt - Silentium




Grandes lignes élancées de nos fantômes jadis passés,
Mise à bout de signes enfumés et dans le fond un secret..

Âme vide d'appels d'urgence,
Je marche, déambule à travers ton silence.


Harmonie déconjuguée de lui et elle au temps aimé,
Mise à plat de signes enfumés et à l'extrémité un indiscret..

Mon cœur en balconnière,
Se ramasse par paquets à la petite cuillère.


Souvenirs en pointillés de toi, de moi en mortifiés,
Mise à sac de signes enfumés et sur la brèche un égaré..

Paraître à tous et à rien,
Je compte à rebours le balancier tellurien.


Plates fissures esquissées de corps à cors inanimés,
Mise à pied de signes enfumés et en abysse un minaret..

L'amour en guise de quittance,
Le plateau s'écueille sur ton absence.


Radeaux de fils et de traits, l'esprit se suspend en naufragés,
Mise à mort de signes enfumés et à l'écornure le sacré..

Une perle sur le tapis persan,
Je te posthume en épitaphe cette goutte de sang.





Epitaphe funèbre, le Silence
Feb'13, Stelh

mardi 1 septembre 2015

OEuvres.. Les Titans




Un, deux, trois Soleil !
C’est la pose des titans
Qui tendent l’oreille
Près d’Ici et Maintenant
Si de loin et de rien, ils courbent leur poitrine, c’est pour vous chanter le plein et le sein, de leurs vies en sourdine..
Un, deux, trois Soleil..
C’est la pause des titans
Qui lancent au sommeil
Le dernier cri des passants
Si de branches en racines, ils plongent en dedans, c’est pour déclamer l’art et l’origine, du bonheur de l’instant..
Un, deux, trois Soleil !
C’est la pose des titans
Qui fredonnent l’éveil
De vos cœurs rouges sang
Car est ainsi fait le jeu des titans, qui n’ont nul besoin de balles et de camps pour glisser sous la bise et le vent, les désirs tonitruants de nos âmes d’enfant. .

Poème Les Titans,
StelH, Aug'15





 







Sculptures les Titans par StelH & Inet

Crédit photo : Philippe Lejeaille