Stelh.making@hotmail.com / @Stelhmaking

mardi 29 décembre 2015

Métonymies.. the bubble wild






                               












Métonymies "the bubble wild"
réalisées sur le GR65
Stelh, Dec'15

tous droits réservés


lundi 28 décembre 2015

POème.. El Caminho


Le manque est comme un soleil qui ne s'envoie pas
Blanc & Silencieux

Going to the countryside
Walking on the bubble wild

La fraternité est comme un pain qui ne rassit pas
Vrai & Généreux

Going to the countryside
Walking on the bubble wild

Le signe est comme un chakra qui ne se ferme pas
Émoi merveilleux..

Going to the countryside
Walking side by side..


El Caminho,
Stelh dec'15




Poème composé sur le GR65,
d'après la proposition artistique lancée par la blogueuse Emmanu'ailes
A la belle pèlerine aux L partagées..



jeudi 24 décembre 2015

VOeux.. Noël 2015







Faire de la Vie de la poésie à inventer..
Cultivons ce qu'il y a de plus beau chez l'être humain : Art, Humour & Amour..


Buon Natale ! Bon Nadal ! Feliz Natal ! ¡ Feliz Navidad !  Merry Christmas ! Joyeux Noël..



#LifeIsMaking

lundi 21 décembre 2015

POème.. Blanc, Vrai & Moi





J’ai mis dans ma tête une pensée qui ne me ressemble pas.
Le crane sur l’oreiller
Que du blanc à rêver

J’ai mis dans ma bouche un mot qui ne me ressemble pas.
La langue contre le palais
Du vrai à retourner

J’ai mis dans mon cœur une émotion qui ne me ressemble pas.
La pompe sous le bréchet
Du moi à rallumer


Blanc, Vrai & Moi
Stelh, Dec'15

samedi 19 décembre 2015

POème.. In the wild





Dame Louve s’en allant s’abreuver
De son passage en fit un agneau médusé
« Suc de ta jeunesse, te veux-tu sacrifier,
Sous mes chicanes et mes dents rayées ? »
Brave petite bête, ne vois-tu pas son cœur fatigué
De les avoir aimés avant de les dépecer ?
Quoi ? tu t’insurges! tout ceci serait mal placé ?
Mon cher et tendre ! cela n’est que la sombre réalité
D'une louve solitaire de bois et sauvages explorés..



In the wild
Stelh, dec'15


mardi 15 décembre 2015

PAnégyrique.. Dame Anne (alias Anne Chaintron, Conteuse)



Dame Anne écrit tout en chanson!
De clown, elle en prend l'artifice
De cœurs généreux, elle en fait office


Chante Dame Anne!
Chante!
Chante ta chanson!
Tout en fleuris, du pré, des foins et balafon..


Anne Chaintron garde l'air polisson!
Des fées en rouge nez elle en prend la malice,
D'un chapeau attifé, d'ogre et de roi
Elle nous confie les délices!


Chante Dame Anne!
Chante!
Chante ta chanson!
Tout en fleuris, du pré, des foins et balafon..


Si nous aimons Anne,
C'est que tout en coulisses,
Elle glisse de mots en chuchotés
Pour nous ouvrir en beau et discret
Son cœur sucre et pain d'épices..


Chante Dame Anne!
Chante!
Chante ta chanson!
Tout en fleuris, du pré, des foins et balafon..


A mon amie Anne,
Stelh, Dec'14



dimanche 13 décembre 2015

TExte libre.. Bonheur inachevé - Atelier d'écriture - Lettres d'Automne '15



Le Bonheur se date t'il?

Entre mes mains une photo aux couleurs bariolées de ma vie emmaillotée.
De ma poussette aux grands roues caoutchoutées, j'entends encore le crissement des graviers le long du jardin aux plantes foulées.
Vieille photo jaunie, de mon premier cri.
Instantané de mon sourire figé, mes yeux s'ouvraient, grands, face au soleil tout en haut dans l'azuré.
Prise de vue de mes mains tendues vers ce jour d'été, mon cœur pétillait, juste avant,
où tout a basculé..
Ville haute de mes premières années je t'ai tant aimé.


Bonheur inachevé,
Stelh, Nov'15


Atelier d'écriture, Lettres d'Automne, Montauban, Nov'15




POème.. Balltrap



Tuez ces sentiments
Parce qu'il y en a trop ou pas assez

Tuez ces sentiments
Parce qu'ils sont trop peu ou trop grands

Tuez ces sentiments
Parce qu'ils sont trop près ou trop loin

Tuer ses sentiments
Pour qu'on puisse s'aimer




Balltrap
Stelh, Dec'15

A retrouver dans le spectacle "A vos saisons mon Amour"
Programmation "A vos saisons mon Amour"





dimanche 29 novembre 2015

Métonymies.. Souvenirs d'été






Métonymies - Juillet - Août - Septembre 2015
Tous droits réservés


Métonymies "Souvenirs d'été" by Stelh
Summer'15

samedi 28 novembre 2015

POème.. Retard de train



Ta gueule ! Toi, mon vieux palpitant !
 Va au diable avec ton départ imminent !

Dans combien de trains m’as-tu fait gravir ?
 Et de combien de vides m’as-tu fait m’enfuir ?

Je t’emmerde avec ton amour prévu à 12 :25
 Car ça finit toujours coincés contre le zinc !

A maudire les larmes versées pour un con,
 A chanter les verres remplis de fiel et Picon.

Quoi ? Tu crois qu’il partira avec un retard
 D’au moins 20 ans sans mise au placard ?

Bordel ! Arrêtes avec ton projet de culbute!
C’est juste une farce de 10 minutes !

Dis, t’en as pas marre des à peu près mignons ?
 Des presques, autres foutaises et environ ?

Perso, j'en ai ma claque de ces remises à zéro
 J'laisse à d’autres ton cirque et ses numéros.

Tais- toi donc avec ta pompe à chaleur !
 T’es tout juste bon à décompter les heures!

Moi ? j’en ai fini de vos folles illusions..
 Merci ! pour votre compréhension.


                            Retard de train
                            StelH, Nov'15


Poème créé d'après la proposition créative de l'artiste Rosendo Li;
Composer un poème d'après la phrase  :

"Départ imminent prévu à 12 :25, Partira avec un retard de 10 minutes
Environ.. merci de votre compréhension"

Retard de train - festival théâtre - Cie des mots à coulisses 



dimanche 8 novembre 2015

Pensée sensitive.. dommage




Avec des dommages on ferait des montagnes, des lacs et des sources d'eaux vives.
Mais les dommages et les dommages collatéraux créent des murailles que l'égo ne sait pas franchir..
Comme c'est dommage!..



Dommage
Stelh, Nov'15





lundi 28 septembre 2015

POème.. l'Art & la Matière



Petit bloc tout carré, tout ennui,

Maigre ébauché au chant interdit.



L’ange est le temps dans l’impasse si tu tiens le miroir à l’envers en surface..



Petit bloc ni en grès ni pétri

Qu’attends-tu au fond du cagibi ?



L’ange est le temps dans l’impasse si tu tiens le miroir à l’envers en surface..



Petit bloc sous des mains et glacis,

Se rêve de gestes sans établi.



L’ange est le temps dans l’impasse si tu tiens le miroir à l’envers en surface..



Petit bloc de moule en abattis

Tu ne peux être chair sans esprit.



L’ange est le temps dans l’impasse si tu tiens le miroir à l’envers en surface..



Petit bloc, nul copie l’harmonie

Si d’art tu en connais l’alchimie.



L’ange et le vol du rapace si tu tiens le miroir à l’endroit dans l’espace..




L'Art & la Matière
Stelh, Sept’15




"Les mains, le geste et la matière"

Poésie inspirée, d'après l’œuvre musicale de Alixe A. Acquier, à l'occasion des Journées Portes Ouvertes 2015 de l'Espace Bourdelle - Centre de Sculpture de Montauban (82)

mercredi 16 septembre 2015

POème.. Epitaphe funèbre d'après Arvo Pärt - Silentium




Grandes lignes élancées de nos fantômes jadis passés,
Mise à bout de signes enfumés et dans le fond un secret..

Âme vide d'appels d'urgence,
Je marche, déambule à travers ton silence.


Harmonie déconjuguée de lui et elle au temps aimé,
Mise à plat de signes enfumés et à l'extrémité un indiscret..

Mon cœur en balconnière,
Se ramasse par paquets à la petite cuillère.


Souvenirs en pointillés de toi, de moi en mortifiés,
Mise à sac de signes enfumés et sur la brèche un égaré..

Paraître à tous et à rien,
Je compte à rebours le balancier tellurien.


Plates fissures esquissées de corps à cors inanimés,
Mise à pied de signes enfumés et en abysse un minaret..

L'amour en guise de quittance,
Le plateau s'écueille sur ton absence.


Radeaux de fils et de traits, l'esprit se suspend en naufragés,
Mise à mort de signes enfumés et à l'écornure le sacré..

Une perle sur le tapis persan,
Je te posthume en épitaphe cette goutte de sang.





Epitaphe funèbre, le Silence
Feb'13, Stelh

mardi 1 septembre 2015

OEuvres.. Les Titans




Un, deux, trois Soleil !
C’est la pose des titans
Qui tendent l’oreille
Près d’Ici et Maintenant
Si de loin et de rien, ils courbent leur poitrine, c’est pour vous chanter le plein et le sein, de leurs vies en sourdine..
Un, deux, trois Soleil..
C’est la pause des titans
Qui lancent au sommeil
Le dernier cri des passants
Si de branches en racines, ils plongent en dedans, c’est pour déclamer l’art et l’origine, du bonheur de l’instant..
Un, deux, trois Soleil !
C’est la pose des titans
Qui fredonnent l’éveil
De vos cœurs rouges sang
Car est ainsi fait le jeu des titans, qui n’ont nul besoin de balles et de camps pour glisser sous la bise et le vent, les désirs tonitruants de nos âmes d’enfant. .

Poème Les Titans,
StelH, Aug'15





 







Sculptures les Titans par StelH & Inet

Crédit photo : Philippe Lejeaille






vendredi 31 juillet 2015

POème.. le temps de sourire




Comme un radeau au fil de l’eau..
Il y a ce que l’on dit, ce que l’on pense et ce que l’on ne sait pas.
Il y a ce que l’on ne dit pas,  ce que l'on dit en trop ou pas assez.
Il y a ce que l’on croit, que l’on sait, qu’on ne sait pas, le pourquoi.
Il y a le vent, le moi, les arcs en ciel, les en-deçà.
Il y a les trop plein, les pas assez, les toujours et à jamais.
Il y a les chemins, les questions, les "je sais, que je ne sais pas".
Il y a les excuses de ne pas être, encore là et les voilà.
Il y a les pensées envolées au-delà de tout ça.
Il y a la musique et les vibrations qui donnent le la.
C’est comme ça..


Le temps de sourire
Stelh, Jul'15